Vulgarisation du Vade-mecum de la Cellule Nationale CONFEJES

Vulgarisation du Vade-mecum de la Cellule Nationale CONFEJES

Adoptant la programmation quadriennale 2015/2018, la 35ème session ministérielle de la CONFEJES, tenue à Kinshasa (RDC) en mars 2015, à travers sa décision n°18, a recommandé aux Etats et Gouvernements membres, la mise en place de cellules nationales CONFEJES (CNC) pour l’harmonisation des interventions.

Par la même occasion, mandat a été donné au Secrétaire général d’apporter un soutien technique et didactique, en cas de besoin et à ceux qui le souhaiteraient, dans le processus de mise en place et de démarrage de ce dispositif.

Dans le cadre de l’opérationnalisation de cette orientation, “le vade-mecum du correspondant national”, conçu en 2003, a fait l’objet d’une actualisation afin de prendre en compte le repositionnement de l’organisation suite à son alignement programmatique sur les orientations du cadre stratégique de la Francophonie et de la mutation qu’il convient d’opérer en interne pour mieux appuyer les départements ministériels dans le portage de la coopération avec la CONFEJES.

La nouvelle version est structurée autour des points ci-après :

  • Préface signée du Président en exercice de la CONFEJES ;
  • Introduction du Secrétaire général de la CONFEJES ;
  • Présentation sommaire de la Francophonie ;
  • Présentation sommaire de la CONFEJES ;
  • Les dispositifs d’intervention de la CONFEJES ;
  • Le cadrage méthodologique de la Cellule Nationale CONFEJES ;
  • La programmation quadriennale 2015/2018 ;
  • Annexes (outils et documents de référence).

La journée de partage du vade-mecum, qui regroupe l’équipe du Secrétariat Général, les Secrétaires Permanents des Cellules Nationales, des Correspondants nationaux et les membres du Bureau international du GTCF, s’inscrit dans l’appui au processus de mise en place des cellules et dans la mise en route du système de suivi-évaluation et du développement des capacités statistiques.

Spécifiquement, elle a pour objectifs :

  • d’actualiser l’inventaire des ressources pédagogiques et programmatiques ;
  • de renforcer les capacités des Secrétaires Permanents pour l’animation et la dynamisation de CNC.

En termes de résultats, il en est un engagement stratégique pour l’amélioration de la gouvernance sectorielle à travers :

  • La validation du contenu du vade-mecum actualisé ;
  • L’adoption d’un canevas de partage des enseignements du séminaire ;
  • La mise en route efficace des cellules nationales CONFEJES.

Procédant au lancement des travaux de la journée, le Secrétaire général de la CONFEJES a salué l’engagement des participants avant d’indiquer que la mise en place de cellules nationales, en tant que cadre fédérateur et lieu d’harmonisation, vise à doter les Etats et Gouvernements d’outils de gouvernance améliorée pour une action plus efficiente avec des impacts plus durables sur la situation des jeunes et des sportifs de leur pays.

Auparavant, le Secrétaire général avait réitéré ses remerciements à la République Française pour son soutien illustré par la présence et la participation aux travaux de Mme Martine Gustin Fall, Inspectrice générale dépêchée par le Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, en réponse à une demande d’accompagnement technique formulée par le Secrétariat général.