Un des plus grands dirigeants sportifs africains et francophones candidat au poste de Président de l’IAAF

M. Lamine Diack, Président de la Fédération Internationale d’Athlétisme (IAAF), vient d’annoncer au cours de la cérémonie d’ouverture du Congrès de la Confédération Africaine d’Athlétisme (CAA), tenu à Dakar les 27 et 28 avril courant, cérémonie à laquelle le Secrétaire Général de la CONFEJES a été invité, qu’il sollicitera en septembre prochain à Osaka (Japon) un nouveau mandat.

L’occasion est pour la CONFEJES de rappeler le rôle éminent joué par M. Lamine Diack notamment pour la création des Centres internationaux de haut niveau en Afrique. Alors Président de la Confédération Africaine d’Athlétisme il a été, en la matière, un précurseur et n’a cessé, depuis, de veiller, avec la CONFEJES, à la bonne marche et au développement de ces Centres.

Son investissement personnel constant pour le développement de l’athlétisme, en particulier dans les pays du Sud, n’est plus à rappeler. La CONFEJES, pour ce qui la concerne, n’a qu’à se louer de l’excellence de relations de collaboration qui s’approfondissent chaque année un peu plus, fournissant ainsi un vivant exemple d’un partenariat Etat-Mouvement sportif que nous souhaitons voir encore progresser à l’avenir, pour le plus grand bénéfice de la jeunesse.

La CONFEJES constate avec satisfaction que les élus de l’athlétisme africain se retrouvent unanimement derrière M. Lamine DIACK et tient à cette occasion à lui souhaiter toutes les chances de succès.