Stage du Club CONFEJES Lutte Afrique de l’Ouest et 30èmes Championnats d’Afrique de Lutte olympique

Stage du Club CONFEJES Lutte Afrique de l’Ouest et 30èmes Championnats d’Afrique de Lutte olympique

La capitale du Sénégal accueille du 27 au 29 mai 2011 les 30èmes Championnats d’Afrique de Lutte olympique qui devraient regrouper 25 pays. En amont, la CONFEJES a organisé du 16 à 26 mai, en partenariat avec la FILA, un stage du Club CONFEJES à destination des pays de l’Afrique de l’Ouest réunissant 31 participants dont 8 lutteuses venant du Sénégal, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Burkina Faso. D’autres pays comme le Tchad et Madagascar ont permis à certains de leurs athlètes de participer au stage afin qu’ils soient présents au Sénégal une dizaine de jours avant les compétitions.

Les entraînements ont lieu au CNEPS de Thiès, au sein du Centre international FILA, centre regroupant une partie de l’élite olympique, féminine et masculine en Afrique. En plus des participants au Club (31 personnes), les séances accueillent dans différents groupes et selon leur niveau, les pensionnaires du dit centre (23 personnes) dont 8 boursiers CONFEJES. L’équipe nationale du Sénégal (28 personnes) et trois jeunes Marocains sont également présents, montant ainsi à 84 le nombre de combattants. L’encadrement du Club a été confié à Messieurs Frédéric Rubio (France) et Nicolas Nlong (Cameroun). Tous deux sont des références et des pionniers depuis de nombreuses années de la lutte olympique sur le continent. Les autres groupes sont entraînés par les deux cadres techniques du centre et par ceux du Sénégal.

La cérémonie d’ouverture s’est tenue le 16 mai en présence du Ministre des Sports du Sénégal, M. Faustin Diatta, du secrétaire général de la CONFEJES, M. Youssouf Fall, du Président du Comité National de gestion de la Lutte au Sénégal, le Docteur Alioune Sarr et du Secrétaire général du Comité Olympique Sénégalais, Monsieur Santi Hagne.

L’objectif de ce Club est de détecter les talents de demain tout en permettant aux stagiaires de prendre conscience des exigences du haut niveau au contact des pensionnaires – lutteurs/lutteuses confirmés – du centre FILA déjà bénéficiaires de bourses olympiques. L’autre objectif est bien entendu de donner la possibilité au plus grand nombre de participer aux championnats d’Afrique par la mise à disposition de titres de transports internationau x: 4 athlètes plus un entraineur par pays.
Rendez vous est donc pris le 29 mai au soir pour faire le bilan des résultats que vous pourrez retrouver, entre autres, sur le site de la FILA.