Session du Bureau international du GTCF

Session du Bureau international du GTCF

Dans le cadre de la mise en œuvre de la composante 2015 du Programme de renforcement de la gouvernance sectorielle, les membre du bureau international du GTCF, après avoir pris part à l’atelier d’harmonisation des outils de suivi et la journée de partage du vade-mecum ont tenu, les 6 et 7 novembre à Dakar (Sénégal), leur réunion annuelle (action n°28 du Programme 1) jumelée à une session de renforcement des capacités des femmes en leadership et en entreprenariat (action n°31 du Programme 1).

A la suite de la session, tenue en 2014 à Ziguinchor, sanctionnée par l’édition d’un Guide pédagogique pour l’égalité et l’équité de genre en Jeunesse Sports et Loisirs, la 35ème session ministérielle de la CONFEJES a :

  • conféré au GTCF un statut d’organe consultatif ;
  • approuvé la composition du Bureau élu en 2013 ;
  • invité les Etats à faire de l’égalité des sexes un axe structurant des politiques nationales de jeunesse ;
  • invité à la désignation d’une vice-Coordonnatrice internationale.

La session s’est attelée à la stabilisation du cadre de référence du groupe et à construire une vision commune du positionnement de la participation féminine au sein de la cellule nationale CONFEJES devant fédérer toutes les interventions au niveau national.

Sur la base de ces actions structurelles, le Bureau International a mis en perspective un plan d’action comportant la finalisation du rapport annuel 2015, le plan de renforcement des capacités des Déléguées nationales en 2016 et une esquisse de plan d’action pour l’émergence de stratégies nationales égalité Homme/Femmes dans les politiques nationales jeunesse et de sport, partant de la vision de la Francophonie.

Pour l’accompagnement technique et pédagogique de la session, la CONFEJES a fait appel à l’expertise du Pr Ndioro Ndiaye, Présidente du RFEHF, du Pr Djibril Seck et à M. Moussé Dior Diop, qui ont été chargés de la rédaction du Guide EEG en JSL/CONFEJES.

Ouvrant les travaux, le Secrétaire général de la CONFEJES a rappelé l’intérêt porté par la 35ème session ministérielle sur la prise en compte du genre dans les politiques et programmes. Il a également mis en évidence le lien qu’il faut établir entre la mobilisation des ressources féminines et la promotion de l’égalité Homme/Femme, en tant que valeur fondamentale consacrée par le Cadre Stratégique à moyen terme de la Francophonie en particulier et en général par le référentiel stratégique adopté par le 15éme sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement (Dakar, novembre 2014).

GTCF