Session 2019 du Comité Technique International de Sélection et d’Orientation (CTSO) du PPEJ

Session 2019 du Comité Technique International de Sélection et d’Orientation (CTSO) du PPEJ

Conformément à la programmation des activités de jeunesse de la CONFEJES, la réunion du Comité Technique International de Sélection et d’Orientation (CTSO) du Programme de Promotion de l’Entrepreneuriat des Jeunes (PPEJ) s’est tenue du 26 au 31 Août 2019 dans la salle de Conférences de l’hôtel Fleur de Lys à Dakar. La réunion a regroupé les membres du Secrétariat Général de la CONFEJES, des représentants des bailleurs de fonds : France et Fédération Wallonie-Bruxelles, des représentants du Sénégal, du Tchad, de Maurice, de Madagascar, du Burkina Faso, et de la Guinée.
La cérémonie d’ouverture, présidé par le Représentant de Madame la Ministre en charge de la Jeunesse du Sénégal Monsieur Gabriel Luciano PREIRA, a été marquée par les allocutions de Monsieur Ludovic BRUN de la France, Monsieur Alain VEERHAGEN de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Monsieur Bouramah ALI HAROUNA, Secrétaire Général de la CONFEJES. Tous ont exprimé leur satisfaction concernant ce programme qui offre aux jeunes désirant créer leurs propres entreprises, une formation leur permettant d’identifier leurs capacités d’entrepreneurs et de développer leurs propres projets d’entreprises en apportant aussi un soutien financier aux projets les plus prometteurs. Les interlocuteurs n’ont pas manqué de souligner l’importance que revêt la célébration du trentenaire du programme et du cinquantenaire de l’institution.

Dans la soirée du 26 août, les membres du CTSO ont procédés sous la conduite du coordonnateur national du PPEJ du Sénégal, à la visite de projets des jeunes financés par la CONFEJES dans le cadre du PPEJ. Il s’agit :

• De l’entreprise du Jeune promoteur MBAYE EL Hadj Maodo dans le domaine de la quincaillerie situé dans le quartier Guédiawaye ; il avait reçu un financement à hauteur de 1.550.000 FCFA en 2018. Son entreprise lui a permis de créer deux (02) emplois.

• De l’entreprise « Mbamboulane couture » de la jeune promotrice SOKHNA Tabara Adje, sise aux Parcelles Assainies Unité 26 ; elle avait reçu un financement à hauteur de 1.600.000 FCFA en 2006. Son entreprise lui a permis d’employer 3 personnes à temps plein et 2 personnes périodiquement. Son chiffre d’affaire lui permet de payer les salaires, la location et faire un bénéfice. Elle pense à agrandir son local et acquérir une machine de broderie.

• De l’entreprise de prêt-à-porter « GLAM BY REM » de la jeune promotrice Marième Diouf, financée à hauteur de 1.300.000 FCFA) en 2017. Son Entreprise lui a permis de créer 5 emplois et de s’offrir un cadre adéquat pour son activité.

Au cours de ces visites, les échanges ont porté sur l’Etat d’avancement de leurs activités, des difficultés rencontrées et des perspectives. La délégation a prodigué des conseils pour la bonne marche de leurs activités en recommandant aux promoteurs d’insérer le logo CONFEJES sur leurs plaques publicitaires.

 

L’analyse et la sélection des dossiers de projets pour le financement s’est déroulé pendant 4 jours. Les membres du CTSO, ont reçu au total cent quarante-huit 148 projets de quinze (15) pays : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Egypte, Gabon, Madagascar, Maurice, Mauritanie, Maroc, Tchad, Togo, Tunisie, Sénégal, Seychelles. En application de la Décision n°21/CONFEJES/C37-2019 qui appelle tous les Etats et Gouvernements membres, à payer, en une seule tranche, les différentes contributions figurant dans la décision no9/CONFEJES/C36-2017 ainsi que la décision n°27/CONFEJES/B13-2018, qui invite les pays à être en règle avant la réunion annuelle du Comité Technique de Sélection et d’Orientation du PPEJ, les projets des jeunes de quatre (4) pays ont été jugés inéligibles. Par conséquent, les projets des onze (11) pays suivant ont été analysés : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Egypte, Maurice, Mauritanie, Tchad, Togo, Tunisie, Sénégal, Seychelles. En outre quatre-vingt-quatorze (94) demandes d’incitatifs ont été soumises par le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la cote d’ivoire, l’Egypte, Madagascar, l’Iles Maurice ; la Mauritanie, le Maroc, le Sénégal, les Seychelles et le Togo.

La réunion du CTSO a formulé certaines recommandations parmi lesquelles :
A l’endroit des Etats et Gouvernements membres :
 Soutenir les coordonnateurs dans la réalisation des activités de suivi, au-delà de l’appui de la CONFEJES.
 Associer les élus locaux aux activités du PPEJ notamment lors de la remise des chèques et le suivi des promoteurs.
 Veuillez à ce que les promoteurs inscrivent le logo CONFEJES sur les enseignes de leurs entreprises et qu’ils communiquent régulièrement sur le soutien de la CONFEJES dont ils bénéficient.
A l’endroit de la CONFEJES :
 Mettre l’accent sur l’importance du maintien de la règle relative aux cotisations
 Communiquer plus largement sur les réussites du PPEJ à travers les moyens dont elle dispose (Vidéos des promoteurs financés ou formés à travers le PPEJ).
 Créer une plateforme où les bénéficiaires peuvent communiquer et faire un échange d’expérience (actualiser les canaux de communication).

En ce qui concerne le trentenaire du PPEJ, la réunion a adopté le principe de la célébration de cet anniversaire et a amendé les projets de thématiques et de participants, soumis à son appréciation.
Dans le cadre de la réflexion sur les perspectives du PPEJ, la réunion a examiné et analysé les contributions écrites des pays (Mali, Seychelles) pour accroitre l’efficacité du dispositif PPEJ et les différentes interventions des Coordonnateurs Nationaux du PPEJ et leurs contributions additionnelles éventuelles.

La cérémonie de clôture, a été l’occasion pour la CONFEJES, de procéder à la remise des financements aux jeunes Sénégalais bénéficiaires du PPEJ, au titre de cette année 2019 et les incitatifs de l’année précédente.

Ci-joint le tableau de financement PPEJ 2019.