Séminaire sur les conduites addictives au Togo

Séminaire sur les conduites addictives au Togo

Le Ministère du Développement à la Base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, en collaboration avec la CONFEJES, a organisé un atelier sous-régional de formation des formateurs portant sur les conduites addictives et les outils de suivi, du 12 au 16 novembre 2012, à l’hôtel Acropolis sis au quartier Djidjolé de Lomé.

Le stage a été ouvert par M. Yawotse Vovor, Directeur de Cabinet dudit Ministère en présence de Macodé Ndiaye, Directeur Adjoint des Programmes Jeunesse de la CONFEJES, de tous les directeurs nationaux dudit département ministériel, de tous les stagiaires et de nombreuses personnalités invitées.

Cet atelier, qui a enregistré la participation de dix neuf délégués venus des 8 pays suivants : Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Côte d’Ivoire , Niger , Sénégal et Togo, est encadré par Madame Jocelyne Seguin venue de France, Ali Harouna Bouramah et Macodé Ndiaye, respectivement Directeur et Directeur Adjoint des Programmes Jeunesse de la CONFEJES ainsi que le Directeur de la Jeunesse du Togo.

L’atelier de formation a, entre autres objectifs, de :

  • Compléter les compétences des participants en approches pédagogiques pour en faire des formateurs d’animateurs en lutte contre les conduites addictives ;
  • Renforcer les capacités des participants en outils et techniques de gestion, de mobilisation de ressources et de négociation ;
  • Permettre aux délégués des pays ayant suivi le processus de formation dans le cadre de ce programme de faire un bilan des actions réalisées, tirer des leçons et de dégager les perspectives à venir ;
  • Organiser une caravane locale en vue de préparer le projet de caravane africaine en gestation depuis 2010 ;
  • Définir des stratégies de redynamisation du réseau des acteurs et élaborer un plan d’actions réaliste.

En somme, le but recherché par les organisateurs de cet atelier est de promouvoir le développement des actions de prévention des conduites addictives et d’amener les bénéficiaires des dites sessions de formation à créer des réseaux régionaux de prévention des pratiques addictives sur la santé et sur le degré de changement des comportements des populations cibles et de bien les animer.