Séminaire de formation d’encadreurs et de leaders d’associations de jeunesse en entreprenariat

Séminaire de formation d’encadreurs et de leaders d’associations de jeunesse en entreprenariat

Du 19 au 23 janvier, s’est tenu dans les locaux du Stade des martyrs à Kinshasa (RDC), l’atelier « de formation d’encadreurs et de leaders d’associations de jeunesse en Entreprenariat et au dispositif du Fonds d’Insertion des jeunes (FIJ) destinés aux délégués de la République Démocratique du Congo Kinshasa et de la République du Congo Brazzaville » sous la présidence de Monsieur Patrick Sulubika Matchembela, Ministre de la Jeunesse et des Sports de la RDC et en présence de Monsieur Ali Harouna Bouramah, Directeur des Programmes Jeunesse de la CONFEJES, représentant le Secrétaire Général de la CONFEJES.

Vingt trois (23) participants dont six (6) femmes venus de la République Démocratique du Congo Kinshasa (RDC) et de la République du Congo Brazzaville, ont participé à cet atelier, encadré par Monsieur Ali Harouna Bouramah assisté de Madame Thèrèse Mbunji et Monsieur Etoua Jean-Paulin respectivement coordonnatrice et coordonnateur nationaux du FIJ de la RDC et du Congo Brazzaville.

Cet atelier, tout en permettant de renforcer les dispositifs nationaux FIJ des deux pays par présentation des nouveaux outils ainsi que la formation de nouveaux encadreurs et le perfectionnement des coordonnateurs nationaux, sera aussi une occasion de rendre compte aux participants des observations du comité international de sélection et d’orientation du FIJ sur les dossiers soumis ainsi que les résultats obtenus. Cette session sera aussi une occasion pour échanger les expériences sur la mise en œuvre du système de financement dégressif.

Tout en ayant un objectif de soutien aux pays en sortie de crise, la session de kinshasa vise aussi les résultats suivants :

  • Les encadreurs FIJ maîtrisent les nouveaux outils de gestion du FIJ ;
  • Les encadreurs FIJ ont tous la même compréhension sur les nouveaux du FIJ ainsi que leur utilisation dans la gestion et la promotion du nouveau système de financement dégressif.
  • Les conditions d’une relance du fonctionnement optimal du dispositif FIJ dans les deux pays sont créées ainsi que les échanges d’expériences pour une meilleure mise en œuvre du programme dans les deux pays ;
  • L’appropriation et la maîtrise des différents outils pédagogiques permettant d’appréhender et d’assimiler toutes les connaissances qui permettront d’encadrer les jeunes porteurs d’idées de projets et les jeunes dirigeants d’entreprises mais aussi d’être mieux outillés pour pouvoir procéder :
    • à la formation des jeunes candidats à l’entreprenariat ;
    • à la sélection des projets à soumettre au financement des bailleurs ;
    • à l’encadrement et le suivi des jeunes promoteurs en phase de démarrage ;
    • au diagnostic des micro – entreprises créées et gérées par les jeunes de vos pays respectifs ;
    • à la rédaction des rapports annuels et/ou périodiques des coordonnateurs et encadreurs du FIJ ;
    • à la sélection des jeunes entrepreneurs candidats à un concours d’excellence.

Ainsi, l’atelier de Kinshasa 2010 qui va durer cinq (05) jours doit permettre aux participants de passer en revue les documents et supports de formation du FIJ, les outils de gestion et de faire des travaux pratiques de formation de jeunes, d‘élaboration de projet, de rédaction de rapport annuel et d’élaboration de stratégies de promotion du programme FIJ au niveau national.

Il sera aussi l’occasion pour les participants de s’appesantir sur les outils de suivi et d’évaluation de projet à travers des cas pratiques de sélection de projets et d’évaluations de micro-entreprises de jeunes implantées dans les différentes régions des pays.

En effet, le programme de la session prévoit une formation sur portant sur l’utilisation des quatre tomes réadaptés du FIJ que sont :

  • Le Guide simplifié pour la création d’une micro entreprise : Comment rédiger un plan d’affaires ? ;
  • Négocier mon financement ;
  • Le Plan d’Affaires ;
  • Le Guide de l’Animateur.