Séminaire de concertation et de coopération régionale entre les plateformes de jeunesse en Afrique Centrale et de l’Océan Indien

En vue de renforcer des liens entre les Conseils Nationaux de Jeunesse (CNJ) de l’Afrique Centrale et de l’Océan Indien, l’Organisation Internationale de la Francophonie, à travers le Bureau régional Afrique Centrale (BRAC), a organisé à Brazzaville (Républiue du Congo) du 3 au 5 décembre 2009, un séminaire de concertation et de coopération régionale entre les plateformes de jeunesse en Afrique Centrale et Océan Indien, en collaboration avec le Ministère de l’Education Civique et de la Jeunesse dudit pays.

Le séminaire était ouvert par M. Zacharie Kimpouni, Ministre de l’Education Civique et de la Jeunesse dans la Salle de conférence de l’Hôtel Hippocampe de Brazzaville. Etaient présents à cette cérémonie d’ouverture, tous les membres du Cabinet du Ministre, Mme Emilienne Lionelle Ngo-Samnick, Responsable de Projets de coopération au Bureau Afrique centrale et de l’Océan Indien de l’OIF, Macodé Ndiaye représentant M. Youssouf Fall, Secrétaire Général de la CONFEJES, les représentants des Agences du Système des Nations Unies (UNESCO, UNICEF, UNFPA …) , les séminaristes et de nombreux invités.

Cet atelier de concertation à réuni une quinzaine délégués dont cinq (05) filles venus des pays suivants : Burundi, Congo, République Démocratique du Congo , Tchad, Gabon, Guinée Equatoriale, Centrafrique, Maurice, Madagascar et Sao Tomé et Principé.

Au rang des participants figuraient le Burundi, le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale, Madagascar, l’île Maurice, la République Démocratique du Congo, Sao Tomé et Principe et le Tchad.

Les objectifs de l’atelier de Brazzaville se déclinaient en 5 points, à savoir :

  • Procéder à des auto-évaluations des CNJ dans une approche participative en vue de cartographier des CNJ pour l’identification de leurs besoins en renforcement de compétences ;
  • Mettre en place des composantes thématiques en conformité avec les résultats de l’exercice de cartographie et de la potentielle coopération entre les CNJ ;
  • Organiser des sessions de brainstorming de compétences, par exemple : communication /développement et gestion de réseau/ projet et mobilisation des ressources/ activités de plaidoyer /suivi et évaluation des politiques publiques et des programmes ;
  • Définir les modalités, opportunités et contraintes pour développer des partenariats régionaux efficaces ;
  • Examiner les mécanismes de diffusion de l’information, d’échanges et de partage d’expériences entre les CNJ en Afrique centrale et dans l’Océan Indien.

Au terme des travaux, les participants ont enregistré les résultats suivants :

  • Un état des lieux précis établi sur le fonctionnement des CNJ d’Afrique centrale et de l’Océan Indien ;
  • Une plus grande connaissance des activités réalisées, des difficultés et des expériences réussies ainsi que des programmes d’action des CNJ d’Afrique centrale et de l’Océan indien ;
  • Une meilleure appréciation des opportunités de collaboration et des perspectives de synergie entre les CNJ d’ Afrique centrale et de l’Océan Indien.