Séance de travail entre la CONFEJES et la CONFEMEN sur la relance de l’Education Physique et le Sport à l’école

Séance de travail entre la CONFEJES et la CONFEMEN sur la relance de l’Education Physique et le Sport à l’école

Conformément aux dispositions des articles 2 et 3 de la Convention-Cadre signée entre les deux institutions chargées d’éducation de l’espace francophone pour la relance de l’Education Physique et le Sport à l’école, une séance de travail a réuni le mardi 07 juin 2011, la CONFEJES et de la CONFEMEN au Novotel à Dakar.

Les deux Secrétaires généraux, Monsieur Youssouf Fall de la CONFEJES et Jacques Ki Boureima de la CONFEMEN ont présidé cette importante séance de travail. Ils étaient assistés de leurs proches collaborateurs.

L’objet était de faire le rappel des dispositions contenues dans la Convention de partenariat entre les deux institutions et d’envisager sa mise en œuvre.

Il ressort que le plaidoyer coproduit, continue d’être distribué et reçoit un accueil fort encourageant dans les Etats et gouvernements membres et de nos partenaires. Dans deux pays, notamment le Sénégal et le Congo (Brazzaville), les Ministères chargés de Sports et ceux d’Education comme recommandé entre dans les conventions, ont déjà signé une convention de partenariat visant à la relance de l’EPS à l’Ecole.

Aussi, malgré les difficultés financières actuelles, l’importance de l’apport de l’éducation physique et sportive dans la poursuite des objectifs de l’école nécessite-elle une identification d’actions concrètes pouvant être réalisées en synergie, dans le cadre de la mise en œuvre effective de ces conventions.

Ainsi, un ensemble d’actions retenues fait l’objet d’étude en vue de leur réalisation au titre de l’année 2011. Au nombre de celles-ci, on peut retenir :

  • La sensibilisation des correspondants nationaux des deux institutions pour leur implication dans la relance de l’EPS à l’école ;
  • Le soutien des deux institutions, à six (06) pays qui le souhaitent, à la création de Commissions mixtes nationales, comme structure de base des activités au niveau de chaque pays, par l’envoi de représentants (appui financier d’un montant de 1 500 000 CFA par pays) ;
  • L’information et la sensibilisation du Groupe des Amis de la Francophonie à l’intégration d’activités sportives scolaires aux journées de la Francophonie, avec la possibilité de récompenses des établissements ou élèves ayant réalisé les meilleures performances en EPS ;
  • La participation de la CONFEJES au Forum-débat initié par la CONFEMEN sur les questions éducatives ;
  • L’association de partenaires, notamment l’Organisation Internationale de la Francophonie, la Fédération Internationale d’Associations d’Athlétisme (IAAF), l’UNESCO et l’Association Internationales des Maires Francophones (AIMF) à la sensibilisation et à la promotion d’une éducation physique de qualité dans le système scolaire ;
  • La révision et la mise à disposition de documents pédagogiques pour l’enseignement de l’EPS dans le cycle primaire.

Un dispositif de suivi est mis en place pour la réalisation des actions ainsi retenues.