Réunion annuelle du CTSO du FIJ pour le financement des projets des jeunes

Réunion annuelle du CTSO du FIJ pour le financement des projets des jeunes

Du 19 au 23 juillet, s’est tenu à l’hôtel Athlantic Ezza de Nouakchott (Mauritanie), la session 2010 de la réunion du Comité Technique de Sélection et d’Orientation (CTSO) du Fonds d’Insertion des Jeunes (FIJ) conformément aux actions 38 et 40 de la programmation 2010.

L’ouverture officielle de cette réunion a été présidée par le Secrétaire Général de la CONFEJES, M. Youssouf Fall et du Conseiller Technique du Ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports de Mauritanie et Correspondant national de la CONFEJES, Monsieur Bih Abdelkader qui a ouvert les travaux en présence des membres du CTSO venus du Canada, de la France, de Madagascar, du Tchad, de la CONFEJES et de la Mauritanie. Les délégués de Djibouti et de Tunisie invités n’ont pas pu faire le déplacement.

Dans son message, le Secrétaire général de la CONFEJES, tout en rappelant l’importance du programme FIJ dans les actions de la CONFEJES et la particularité de la session de l’année 2010 comme année de réalisation d’une « Etude d’impact du FIJ dans les pays », a rappelé que :

  • Le FIJ est un programme qui, au-delà des objectifs et missions formels, dispose de mécanismes de fonctionnement et de gestion ;
  • La réunion annuelle du Comité Technique de Sélection et d’Orientation (CTSO) est l’un de ces outils ;
  • Les réunions annuelles ont aussi d’autres objectifs spécifiques complémentaires qui sont entre autres de sélectionner les meilleurs projets envoyés annuellement par les Commissions nationales de suivi et de soutien des pays, d’étudier les rapports des coordonnateurs nationaux du FIJ, d’analyser les problèmes de fonctionnement des projets, d’évaluer la situation des projets financés dans des pays et de formuler des recommandations relatives au fonctionnement du programme.

Il convient aussi de noter que depuis sa création en 1994, le FIJ connaît un essor de plus et en plus croissant dans les pays eu égard à l’intérêt que les jeunes et les États membres portent à ce programme. En effet, les demandes de formation et de subvention des projets de jeunes augmentent de façon importante chaque année. Ceci s’explique par le fait que le FIJ contribue de façon significative à améliorer les conditions d’existence des jeunes et par conséquent, constitue un outil efficace dans la lutte contre la pauvreté et le chômage de la jeunesse.

Au titre de l’exercice 2010, le budget prévisionnel prend en compte les rubriques suivantes :

  • Les subventions pour le démarrage des micros entreprises ;
  • Les frais de suivi des projets par les équipes nationales et internationales (CONFEJES) ;
  • Le 2e financement des projets éligibles dans le cadre du système de financement dégressif ;
  • La participation à des rencontres internationales pour des raisons de promotion du programme FIJ ou ses bénéficiaires directs.

Le budget global du FIJ 2010 servira au financement :

  • Des projets de démarrage des jeunes éligibles en 1ère année ;
  • Des projets en 2ème et 3ème année d’activité qui sont éligibles dans le cadre du Système de Financement Dégressif (SFD) ;
  • Des Projets spécifiques conçus par des jeunes de pays en situation de crise ou post-conflits.

Le budget spécifique à affecter au financement et au suivi des projets est de 240 000 000 millions FCFA et 200 dossiers de projets de 18 pays ont été reçus pour la sélection.

En marge des travaux, les membres du CTSO ont échangé avec les évaluateurs du Cabinet retenu pour l’étude d’impact, auditionnéle témoignage de jeunes promoteurs FIJ de Mauritanie, visité des micro-projets et formulé des recommandations pour l’amélioration du fonctionnement du FIJ.

Les résultats de la sélection sont les suivants :

  • Pour les nouveaux projets 2010 : sur 202 dossiers de projets reçus de 18 pays, 131 dont 25 projets collectifs et 106 entreprises individuelles ont été financés soit 74%, pour un montant total de 239 486 750 F CFA (y compris les frais de suivi). Ces projets seront dirigés par 70 jeunes filles et 61 garçons et prévoient de créer 588 emplois.
  • Pour les projets de 2008 et 2009 soumis pour le système de financement dégressif 2010 : un montant de 24 899 000 F CFA est prévu pour financer les quotes-part du financement dégressif de 79 projets financés sur 80 reçus dont 26 projets de 2008 et 53 projets de 2009 provenant de 9 pays membres.

Pour en savoir plus : {docs}projets-2010-du-fij{/docs}

A la fin des travaux qui ont pris fin le vendredi 23 juillet 2010, les membres du CTSO 2010 ont formulé des recommandations et des motions.