Les Directeurs généraux/nationaux et les présidents des conseils nationaux de la jeunesse des pays du G5 SAHEL se retrouvent à Niamey.

Les Directeurs généraux/nationaux et les présidents des conseils nationaux de la jeunesse des pays du G5 SAHEL se retrouvent à Niamey.

Suite à la leur 1ère rencontre de Bamako, en décembre 2017, les Directeurs généraux/nationaux et les présidents des conseils nationaux de la jeunesse des pays du G5 sahel, se sont retrouvés à Niamey au Niger, du 24 au 27 décembre 2018. Cette 2ème rencontre, organisée par le Ministère de la Jeunesse et des Sports du Niger, avec l’appui de la CONFEJES, de l’UNICEF et du Secrétariat Permanent du G5 Sahel, a vu la participation des délégués venus du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Tchad et du Niger.

L’objectif était de dégager des pistes devant conduire à la mise en place en place de la structure des jeunes du G5 Sahel.

La cérémonie d’ouverture, présidée par Monsieur KASSOUM Moctar, Ministre de la Jeunesse et des Sports du Niger, s’est déroulée le 24 décembre, dans la salle de réunion du Stade Général Seyni KOUNTCHE, en présence de Monsieur Bouramah ALI HAROUNA, Secrétaire général de la CONFEJES, de Monsieur SIDIYANE Amada, Conseiller Spécial du Président de la République du Niger pour les questions de Jeunesse et Sport, de Monsieur Mahamadou SAMAKE, Expert Gouvernance du G5 Sahel, de Monsieur Yacouba ANGO, représentant du Président du Conseil National de la Jeunesse du Niger, de la représentante du l’UNFPA et du Point focal G5 Sahel du Niger.

Au cours des différentes allocutions, les intervenants ont salué la tenue de cette 2ème rencontre qui s’inscrit dans le cadre des actions favorisant l’implication des jeunes dans les actions du G5 Sahel et la mise en œuvre de la Stratégie intégrée Jeunesse du G5 Sahel.

A l’issue des travaux, les participants ont :

  • défini la dénomination de la structure à mettre en place : « Coordination des Conseils Nationaux de la Jeunesse des pays du G5 Sahel (CCNJ-G5 Sahel) » ;
  • défini la vision, la mission et les objectifs de la structure ;
  • désigné les directeurs de la jeunesse du Mali et du Niger pour l’élaboration des termes de référence portant sur l’élaboration des textes ;
  • mis en place un comité ad hoc devant travailler sur les textes de ladite structure (CNJ Mali, Niger et Tchad ;
  • élaboré une feuille de route devant conduire à la mise en place de la CCNJ-G5 Sahel.

Les représentants de l’UNICEF et le Chef de projet « la voix des jeunes au sahel » le Dialogue Humanitaire HD, ont pris part aux travaux.

Tous les participants ont salué l’esprit dans lequel se sont déroulés les travaux et ont salué les résultats encourageants enregistrés.