Le Secrétaire Général de la CONFEJES participe à la 1ère réunion du Groupe de travail sur le numérique.

Le Secrétaire Général de la CONFEJES participe à la 1ère réunion du Groupe de travail sur le numérique.

Ce Vendredi 10 janvier 2020, le Secrétaire général de la CONFEJES, Monsieur Bouramah Ali Harouna, a participé à la première réunion du Groupe de travail sur le numérique mis en place par l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF). Ce Groupe de travail sur le numérique, initié le 29 octobre 2019, lors du 108ème CPF à Monaco, a tenu sa première réunion ce 10 janvier 2020 à Paris, au siège de l’OIF, sous la présidence de la Secrétaire générale de la Francophonie, Mme Louise Mushikiwabo. Il a pour mandat d’identifier des pistes concrètes de solutions en matière de connectivité dans les pays de l’Espace francophone et d’actualiser la stratégie numérique de la Francophonie adoptée par les Chefs d’Etats et de gouvernements membres de l’OIF au Sommet de Kinshasa en 2012 « Agir pour la diversité dans la société de l’information ».
Cette réunion a vu la présence de :
– La Ministre du numérique et de la digitalisation du Bénin, Mme Aurélie Adam Soulé Zoumarou, Présidente du Réseau francophone des ministres chargés de l’économie numérique ;
– La Cheffe de la Division de la relation avec les États membres et de la gouvernance à l’Union internationale des télécommunications, Mme Béatrice Pluchon.
– Le Directeur général de Smart Africa, Monsieur Lacina Koné ;
– Des représentants de l’APF,
– Des opérateurs de la Francophonie,
– Des conférences ministérielles permanentes, ainsi que de la Conférence des OING.
Cette première réunion a permis de ressortir : Le mandat et les modalités de fonctionnement du Groupe de travail, et de jeter les bases de premiers échanges sur l’accès aux infrastructures et la connectivité dans l’espace francophone. Le groupe de travail doit particulièrement œuvrer autour de 5 thématiques à savoir :
• L’accès aux infrastructures et la connectivité ;
• Le numérique pour l’éducation ;
• La formation, l’employabilité et l’entrepreneuriat dans le numérique ;
• La langue française et le numérique ;
• La régulation du numérique.
A l’issue des travaux, le Groupe de travail a formulé quelques premières observations à savoir :
– renforcer la coopération, y compris avec le secteur privé, pour augmenter la connectivité dans les zones blanches, zones rurales ou défavorisées ;
– explorer les approches innovantes en matière de connectivité (réseaux communautaires, réseaux locaux, etc.) ;
– faire une analyse différenciée des situations pour apporter les réponses appropriées : fossés numériques entre les femmes et les hommes / situations de conflit / contextes multilingues
– élargir la base documentaire avec les données et études d’autres organismes ou organisations, rechercher les synergies possibles et faire entendre la voix francophone ;
– évaluer les priorités ainsi que les moyens et financements à mobiliser ;
– intégrer une analyse des technologies disruptives, notamment l’intelligence artificielle, dans l’ensemble des thèmes ;
– Prévoir une présentation des programmes envisagés pour 2020 en matière de numérique, lors d’une prochaine séance ;
– identifier le rôle que peut jouer la Francophonie.
Le Secrétaire général de la CONFEJES, s’est dit satisfait de cette rencontre qui a donné lieu à une signature de partenariat entre la Francophonie et Smart Africa ; et qui permettra au numérique d’être un réel vecteur de développement et de solidarité dans l’espace francophone.