La CONFEJES organise à Dakar un atelier de réflexion sur le « volontariat et le renforcement de l’employabilité des jeunes comme moyen de prévention et de lutte contre la Covid-19 ».

La CONFEJES organise à Dakar un atelier de réflexion sur le « volontariat et le renforcement de l’employabilité des jeunes comme moyen de prévention et de lutte contre la Covid-19 ».

Cette rencontre a réuni pendant trois jours (du 14 au 16 décembre 2020) à Dakar des participants venus du Burkina Faso, de la Côte-d’Ivoire, du Sénégal et du Tchad. L’objectif étant de « mener une réflexion stratégique et une analyse prospective sur le volontariat comme outil transversal de soutien à l’employabilité des jeunes et de lutte contre la propagation de la Covid-19 ».

Pour les participants, il s’est agi de : dégager des pistes, de mettre en place une stratégie de volontariat comme outil de développement des capacités nationales des Etats et gouvernements membres de la CONFEJES ; d’identifier la contribution du volontariat à la lutte contre la Covid-19 ; partager les bonnes pratiques et définir un cadre d’activités à mener pour la période post-Covid ».  

L’atelier a été animé par Monsieur Moussé Dior DIOP, expert/Consultant en Politiques de jeunesse et d’emplois, Professeur des Instituts Supérieurs des Universités de Dakar et de Thiès, assisté de Monsieur Serigne Fallou DIENG, expert dans les questions de volontariat. 

La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le Secrétaire général du ministère de la Jeunesse du Sénégal, Monsieur Gabriel Luciano PREIRA, sous la coordination du Directeur des programmes Jeunesse, assurant l’intérim du Secrétariat général Monsieur Modibo TRAORE.

Selon le Directeur des programmes Jeunesse, cette rencontre « se propose de promouvoir l’adhésion et l’engagement des cadres et des jeunes des pays membres, pour qu’ils forgent eux-mêmes leur propre destin et qu’ils s’épanouissent, en ayant à l’esprit les valeurs sur lesquelles se fonde la Francophonie, au premier chef la solidarité, la paix, le respect de la démocratie et des droits de l’Homme ; et doit amener les participants d’entrevoir en filigrane les stratégies permettant aux jeunes de contribuer de façon constructive à ce que les sociétés francophones relèvent leurs défis en matière d’éducation, d’emploi, de santé, de participation citoyenne, de développement durable et d’urbanisation ».

Suite aux travaux, les participants ont partagés leurs réflexions et émis des recommandations. En direction des Etats et gouvernements membres de la CONFEJES. Ces recommandations selon le directeur des programmes jeunesse, chargé de l’intérim du Secrétariat général de la CONFEJES, font beaucoup appelle à des formations, et la CONFEJES mènera une analyse beaucoup plus fine pour voir dans quelle mesure elle peut, avec les Etats et gouvernements, apporter également sa contribution aux actions et aux activités post-covid, surtout pour les années à venir, notamment pour 2021.

Les participants par la voix de Madame LAMANA Alhadj Djibia du Tchad, ont tenu à remercier la CONFEJES et l’Etat du Sénégal pour la tenue de cette activité ; les bonnes conditions de travail. Selon elle, cet atelier a renforcé leurs connaissances et leurs expériences en tant que cadres de jeunesse ainsi que de jeunes leaders.

Le Directeur dans son discours de clôture, en présence du Directeur de la Jeunesse et des Activités Socio-éducatives, Monsieur Mor Khoudia GUÈYE, représentant Madame le ministre de la Jeunesse du Sénégal, a réitéré sa satisfaction quant au déroulement des travaux qui ont abouti à des recommandations pertinentes permettant de mieux valoriser l’employabilité des jeunes via le volontariat.

La CONFEJES a également procédé, pour clore cette session à la remise des attestations de participation à chaque participant.