La CONFEJES Célèbre de la Journée africaine de la Jeunesse avec les présidents des Conseils Nationaux de la Jeunesse.

La CONFEJES Célèbre de la Journée africaine de la Jeunesse avec les présidents des Conseils Nationaux de la Jeunesse.

La CONFEJES a célébré avec les présidents des Conseils nationaux de la Jeunesse (CNJ) des pays africains membres de la francophonie, la Journée africaine de la Jeunesse (JAJ), par visioconférence, ce mardi 03 novembre 2020.

Le thème consacré à l’édition 2020 portait sur : « les voix des jeunes, action et engagement : bâtir une Afrique meilleure. ». Cette journée a enregistré la participation des CNJ des pays suivants : Cameroun, Centre-Afrique, Congo Brazzaville, Guinée, Guinée Bissau, Haïti, Mali, Mauritanie, RD Congo, Sénégal, et Togo et des membres du secrétariat général de la CONFEJES.

Dans sa communication, le Directeur des programmes Jeunesse chargé de l’intérim du Secrétariat général, Monsieur Modibo TRAORE, a relevé l’avantage  du poids démographique de la jeunesse du continent africain avec plus de 200 millions d’habitants âgés de 15 à 24 ans. Il a également souligné, l’importance qui s’impose à prendre des mesures urgentes pour les jeunes africains, qui risquent de subir  les effets sévères et durables de la pandémie de la Covid 19, avec la reprise des vagues de l’immigration clandestine des jeunes africains qui en est une illustration.

Les interventions des présidents de CNJ étaient orientées sur trois principaux à savoir :

– Comment faire entendre les voix des jeunes africains ?

– Quels engagements et actions les jeunes africains devront-ils entreprendre pour une Afrique meilleure ?

– Quel rôle devrait jouer la CONFEJES pour sa matérialisation ?

Dans leurs propos, plusieurs recommandations ont été formulées entre autres :

  • revoir le statut de certains CNJ et les rendre apolitique,
  • faire le point et l’évaluation des différents engagements de l’Union africaine pour la jeunesse,
  • mettre les jeunes au centre de toutes les préoccupations et actions de développement,
  • promouvoir l’échange d’expériences et de bonnes pratiques entre les CNJ d’Afrique membres de la francophonie,
  • inciter, dans les EGM, la mise en œuvre de quota pour les jeunes au niveau des instances et institutions électives,
  • contribuer au renforcement de l’Union Panafricaine de la Jeunesse (UPJ).

Au nom du Directeur des Programmes jeunesse, le Conseiller Technique de la CONFEJES, Monsieur Maissa DIAO, dans son mot de clôture, a tenu à remercier tous les pays qui ont répondu à l’invitation de la CONFEJES et aussi, pour les condoléances présentées suite au décès du Secrétaire  général le 3 aout dernier, ainsi que leur pleine participation à la célébration de la JAJ 2020.