La CONFEJES à la 5e conférence mondiale  anti dopage

La CONFEJES à la 5e conférence mondiale anti dopage

Contribuer à l’avènement d’un sport propre dans l’espace francophone

 

La 5e Conférence mondiale antidopage s’est déroulée du 05 au 07 novembre 2019 à Katowice en Pologne avec comme fils conducteurs :

  • la présentation et l’adoption de la version révisée du Code Mondiale Antidopage (CODE),
  • des versions révisées des sept (07) standards internationaux dont ceux sur l’Education et la gestion des résultats sportifs,
  • l’arrivée d’une nouvelle équipe à la tête de l’AMA
  • la célébration des 20 ans de son existence.

A compter du 1er janvier 2020 c’est le Ministre polonais en charge des sports qui succèdera à Sir CRAIG Reedie, Witold BANKA ; il sera secondé par la Chinoise YANG YANG.

Cette Conférence a regroupé la grande famille du mouvement sportif mondial, des organismes de lutte contre le dopage, des Comités nationaux olympiques, en passant par les organes régionaux anti dopages, les autorités publiques, les observateurs indépendants, les sportifs et les médias.

Sous le Haut patronage de Son Excellence ANDRZEJ DUDA, Président de la République de Pologne qui a présidé la cérémonie d’ouverture de la Conférence. Les travaux ont été organisés en collaboration étroite avec le Ministère du Sport et du Tourisme de la République de Pologne. Madame la Ministre McSuzy MONDON des Seychelles et Messieurs les Ministres Dr Ashraf SOBHI d’Egypte et Franck NGUEMA du Gabon étaient présents. La CONFEJES était représentée par la Directrice adjointe des Programmes EPS/Sport, Louisette Renée THOBI ETAME NDEDI.

La CONFEJES a au cours de cette Conférence recommandé :

  • La mise en place d’un système de coopération et de coordination approprié entre les acteurs publics et privés, nationaux, transnationaux et internationaux.
  • La mise en place d’un dispositif efficace de prévention et de répression adaptée à chaque cas de dopage.
  • La sensibilisation et la formation des acteurs du mouvement sportif.
  • Le renforcement des systèmes de détection et de traitement.

La problématique de la lutte contre l’intégrité dans le sport et singulièrement contre le dopage est un exercice difficile car nécessitant d’importantes ressources financières, l’indépendance des Organes nationaux et régionaux anti dopage ainsi que l’éducation et la sensibilisation des différents acteurs. Les règles sont désormais très rigides et ce sont les ONAD et les ORAD qui devront s’arrimer au nouveau CODE. Comme régis dans ses missions, la CONFEJES s’octroie le devoir de contribuer à cet accompagnement en faveur pays africains francophones. Il est à noter que l’une des principales innovations du CODE est l’extension des sanctions à toute la chaine concernée par les résultats de l’athlète à savoir : les encadreurs, les responsables administratifs et fédéraux. Vivement 2021!

Ainsi la 5e Conférence mondiale sur le dopage en sport de Katowice invite toutes les parties prenantes à lutter contre le dopage en sport, l’ensemble des acteurs du mouvements sportif, les gouvernements, les organisations nationales et régionales de lutte contre le dopage, les athletes. Tous devront donc:

  • renforcer leurs efforts afin de consolider par tous les moyens leur coopération dans cette lutte;
  • unir leurs stratégies dans l’optique d’éradiquer le dopage du sport;
  • augmenter les ressources afin de protéger le sport propre;
  • obliger tous les tricheurs à rendre compte.

 

Le Président et la Vice présidente de l’AMA.

M. Franck Nguema, Ministre gabonais en charge du Sport.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mme MONDO, Ministre en charge de la Jeunesse et des Sports des Seychelle.