Formation des jeunes leaders au thème des migrations

Formation des jeunes leaders au thème des migrations

Sous l’égide de la CONFEJES, le Ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports de Mauritanie organise du 03 au 07 mai 2010 à Nouakchott, un atelier de Formation des Jeunes leaders au thème des migrations et au profit de douze (12) délégués dont deux (02) femmes. Ils sont venus des pays suivants : Sénégal, Cameroun, Burkina Faso, Mali et Mauritanie.

Le stage a été ouvert, le lundi 03 mai 2010, au nom de Madame la Ministre Cissé Mint Cheikh Ould Boyda, par M Hamed Ould Hamouni, Secrétaire du Ministère en présence de M. Macodé Ndiaye, représentant Monsieur Youssouf Fall, Secrétaire général de la CONFEJES, de tous les Directeurs et Chefs de service centraux du Ministère, des stagiaires et de nombreux invités.

L’encadrement pédagogique et technique du séminaire était assuré par MM. Abdoulaye Seck, Expert de la CONFEJES et Conseiller Technique au Ministère de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs du Sénégal, Amadou Ousmane Diallo, expert consultant et de Macodé Ndiaye, Directeur Adjoint des Programmes Jeunesse de la CONFEJES. L’encadrement administratif était assuré par M. Bih Ould Abdel Kader, Correspondant National de la CONFEJES en Mauritanie.

La cérémonie d’ouverture a servi de prétexte pour le représentant du Secrétaire Général de la CONFEJES d’indiquer que cette session de formation a pour principaux objectifs de :

  • Renforcer les compétences des membres du Bureau du Réseau international sur les migrations ;
  • Faire une évaluation d’étape des recommandations et des plans d’action élaborés lors des fora de Nouakchott tenus en 2008 et 2009.
  • Analyser et commenter les films documentaires relatifs à la migration irrégulière ;
  • Elaborer des modèles de stratégies de lutte contre la migration irrégulière à proposer aux pays membres du Sud concernés.

Pour ce faire, il importe que les décideurs en charge des programmes de jeunesse et détenteurs des stratégies et moyens de lutte contre la migration clandestine s’impliquent davantage et que les représentants des Conseils nationaux des jeunes et organisations similaires sur les questions de migrations notamment la lutte contre la migration clandestine soient davantage informés.

C’est pour quoi, pendant cet atelier, l’encadrement pédagogique insistera sur :

  • L’analyse des communications des différents délégués des pays participants ;
  • L’état des lieux des stratégies de lutte contre la migration clandestine ;
  • les stratégies de mobilisation de la jeunesse contre la migration clandestine mises en œuvre par les différents acteurs.

Quant au Secrétaire Général du Ministère, il s’est appesanti sur l’importance du thème qui sera déroulé, la disponibilité du gouvernement à abriter les travaux de notre Institution commune chaque fois que de besoin et a invité les participants à bien suivre les travaux de cet atelier pour pouvoir construire un modèle de plan d’action pertinent à proposer à tous les pays frappés par ce fléau du siècle. Il a ensuite déclaré ouvert cet atelier de formation des membres du Bureau du Réseau international sur les migrations.

Au terme de cet atelier les résultats suivants sont attendus :

  • Les leaders de jeunes et les délégués de Conseils nationaux des jeunes sont suffisamment informés et formés sur les questions de migrations notamment la lutte contre l’immigration clandestine ;
  • Un modèle de plan d’action de lutte contre la migration clandestine adaptable par chacun des pays concerné est élaboré, validé par le séminaire et proposé aux ministères en charge de la jeunesse des pays concernés et à la CONFEJES en vue de sa prise en compte dans les nouvelles programmations.