Concours d’Excellence de la Meilleure Entreprise Jeune de l’année 2015

Concours d’Excellence de la Meilleure Entreprise Jeune de l’année 2015

En marge de la 35ème session tenue les 13 et 14 mars 2015 à Kinshasa, la CONFEJES a organisé le Concours d’Excellence de la Meilleure Entreprise Jeune de l’année 2015.

Ce concours, initié depuis 2006, a pour objectif de renforcer la visibilité du Programme de Promotion de l’Entrepreneuriat des Jeunes (PPEJ, ex FIJ). Pour honorer la mémoire de la responsable du programme au sein de la CONFEJES, décédé en 2007, le prix a, depuis, été rebaptisé « Prix d’excellence Bernadette Nicole MAPOKE NDONGO ».

Pour cette édition 2015, huit candidats étaient annoncés, en provenance du Bénin, du Burkina Faso, du Burundi, de la Mauritanie, de la République Démocratique du Congo, du Sénégal, du Tchad et du Togo. Six ont effectivement pris part à la compétition. Le Sénégal et le Togo étaient absents.

Le Jury était composé de Mme Madina Saleh ALI (République de Djibouti, coordonnatrice PPEJ), de MM. Jean Paulin ITOUA (République du Congo, coordonnateur PPEJ), Jean-Claude KADIMA (République Démocratique du Congo, jeune entrepreneur), Modibo TRAORE (Directeur Adjoint des Programmes Jeunesse de la CONFEJES) et Alain VERHAAGEN (Fédération de Wallonie-Bruxelles, Président du jury).

Le jury, conformément au règlement du concours, a articulé son évaluation autour des trois étapes chronologiques distinctes suivantes :

  • Premièrement, une visite de chaque stand afin de permettre aux membres du jury de visualiser les réalisations concrètes de chaque projet dans un contexte public d’exposition ;
  • Deuxièmement, une présentation libre, par le candidat seul, de son projet aux membres du jury. Cette présentation peut etre appuyée, le cas échéant, de tout support que le candidat juge utile et/ou possible de mobiliser ;
  • Troisièmement, dans la foulée de la deuxième étape, un entretien individuel avec le candidat, entretien au cours duquel le jury pose à chaque candidat quatre questions identiques, relatives à l’originalité de son projet, son impact économique, son impact social et, enfin, aux difficultés rencontrées. En clôture de l’entretien individuel, le jury pose ensuite toutes les questions complémentaires que, le cas échéant il juge utile.

A l’issue des trois étapes d’évaluation, le 12 mars 2015, à l’unanimité de ses membres, le jury a constaté :

  • L’absence involontaire des promoteurs des projets du Sénégal et du Togo, ce qu’il a regretté ;
  • L’implication particulièrement déterminée de tous les candidats dans leurs projets respectifs et, par-delà, au bénéfice du développement socio-économique de leur pays ;
  • La qualité incontestable de l’ensemble des candidatures. A ce titre, le jury a d’ailleurs tenu à rappeler à toutes et à tous que, quelle que soit l’issue du concours, le fait d’être sélectionné pour y participer constituait déjà une reconnaissance de l’indéniable qualité de leur projet.

A l’issue de ses délibérations, le jury a cependant considéré que trois projets se distinguaient tout particulièrement dans leur adéquation avec l’esprit du PPEJ, notamment par leur effet démultiplicateur pour l’emploi des jeunes. En conséquence, à l’unanimité de ses membres, le jury a décidé de décerner :

  • Le troisième prix à M.BUDABUDA Livin (Burundi), pour son projet dénommé Société Horticole et Avicole du Burundi (SOHABU) ;
  • Le deuxième prix à M. ABDEL MOUNIM ANNOUR Ibrahim (Tchad), pour son projet dénommé Entreprise inter-agro, de transformation de l’huile d’arachide ;
  • Le Prix d’Excellence Bernadette Nicole MAPOKE NDONGO de la meilleure entreprise jeune de l’année 2015 à Madame OROU ALI Thérèse(Bénin), pour son projet dénommé Théresa Shalom et Fils.

Les lauréats ainsi classés, ont reçu chacun une attestation, un trophée et respectivement un montant de 1 000 000 FCFA, 2 000 000 FCFA et 3 000 000 FCFA. Les autres lauréats ont reçu chacun, en plus de l’attestation et du trophée, un prix d’encouragement de 200 000 FCFA.