Clôture de la formation des encadreurs de sport pour les personnes vivants avec un handicap

Clôture de la formation des encadreurs de sport pour les personnes vivants avec un handicap

Le vendredi 18 décembre 2015, s’est tenue dans la salle de conférence de l’Institut National de la Jeunesse de l’Education Physique et du Sport (INJEPS) de Porto Novo (Bénin), la cérémonie de clôture de la session de formation des encadreurs de sport pour les personnes vivants avec un handicap.

La cérémonie officielle a été placée sous le patronage de la présidente du Conseil d’Administration du Fond National du Développement du Sport et Directrice adjointe de cabinet, représentant le Ministre de la Jeunesse et des Sports du Bénin (empêché), qui avait à ses cotés, le Secrétaire général de la CONFEJES, le Directeur Général de l’INJEPS de Porto Novo et l’expert Belge chargé de la conduite de la formation.

Dans leurs différentes adresses, les autorités ont tous salué cette initiative de la CONFEJES et reconnu la pertinence du thème de cette formation qui exalte l’inclusion en mettant en exergue la nécessité d’un personnel d’encadrement mieux outillé, face à cette tâche spécifique.

La représentante du Ministre de la Jeunesse et des Sports du Bénin, a au nom du Docteur Yayi Boni et de l’ensemble de son gouvernement et du peuple béninois tout entier, remercié la CONFEJES pour le choix du Bénin, comme terre d’accueil de cette session. Il a par ailleurs, salué l’excellence du partenariat entre la CONFEJES et la Fédération de la Wallonie Bruxelles.

Cette action de la CONFEJES, qui a ciblé spécifiquement les intervenants dans les instituts de formation des cadres sportifs, permettra de renforcer les capacités d’un maximum d’encadreurs aux techniques adaptées en matière de sport à l’attention des personnes vivants avec un handicap.

La session de Porto Novo a regroupé 15 participants dont 2 femmes, venus de 7 pays : le Bénin, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Niger, le Sénégal et la République du Congo.

M. Bouramah Ali Harouna, Secrétaire général de la CONFEJES, a exhorté les participants à cette session à un devoir urgent de démultiplication, avant de remercier l’Etat du Bénin pour l’accueil de cette session. Il a ensuite, au nom de la grande famille francophone, rendu un hommage particulier à Feu le Président Mathieu Kérékou, décédé le mois dernier et, sur son initiative, une minute de silence a été observé à l’honneur de l’illustre disparu.