Atelier de restitution des résultats provisoires de l’Etude d’impact du Fonds d’Insertion des Jeunes (FIJ)

Atelier de restitution des résultats provisoires de l’Etude d’impact du Fonds d’Insertion des Jeunes (FIJ)

Le mardi 11 janvier 2011, s’est tenu à l’hôtel Novotelde Dakar (Sénégal), l’atelier de restitution des résultats provisoires de l’Etude d’impact du Fonds d’Insertion des Jeunes (FIJ) lancée en 2010 conformément à la décision n°11/CONFEJES/B9-2010 prise par les Ministres au mois de mars 2010 à Marrakech (Maroc).

L’ouverture officielle de cette réunion a été présidée par le Secrétaire Général de la CONFEJES, Monsieur Youssouf Fall en présence de Monsieur Dominique PIivron, représentant du Ministère français chargé de la jeunesse, de Madame Roxanne Robert, Première Secrétaire chargée de la coopération à l’Ambassade du Canada au Sénégal, représentant le Gouvernement canadien, de Monsieur Diallo Ousmane, évaluateur des programmes CONFEJES de 2010, des collaborateurs du Secrétaire général de la CONFEJES dont la Conseillère technique et les Directeurs, de stagiaires à la CONFEJES,et des membres de l’équipe de consultants ayant réalisé l’étude d’impact du FIJ.

Cet atelier qui a duré toute la journée a connu quatre (4) temps forts :

  • L’ouverture des travaux qui a été marquée par le mot du Secrétaire général de la CONFEJES et un tour de table pour la présentation des participants. Dans son message introductif, le Secrétaire général de la CONFEJES, tout en notant l’importance qu’accorde l’institution à l’« Étude d’impact du FIJ dans les pays» et aux travaux du jour a rappelé les résultats attendus qui sont :
    • La CONFEJES dispose d’informations sur l’impact réel du FIJ dans les pays bénéficiaires, tant du point de vue des jeunes formés à l’entreprenariat et des jeunes promoteurs que par rapport au développement des pays concernés ;
    • La CONFEJES connaît la situation (des programmes, des promoteurs, des projets, etc.) dans les pays et identifie les conditions favorables au développement du FIJ ;
    • La CONFEJES dispose de propositions techniques éclairées sur les stratégies et outils de développement du programme d’insertion économique de la jeunesse ainsi que sur les mesures opérationnelles et adaptées de développement du FIJ ;
    • La CONFEJES possède l’information lui permettant d’apporter, dans le cadre de ses interventions de la programmation quadriennale en cours, les modifications nécessaires qui assureront une efficience et une performance accrue du dispositif FIJ de manière à assurer des résultats bénéfiques et durables pour les jeunes et de développer des actions bien fondées (légitimes), pertinentes, cohérentes, efficaces et efficientes.
  • Les présentations des différentes parties du rapport provisoire suivies d’observations de fonds et de forme ainsi que des débats sur les différents points ;
  • Les travaux en deux (2) sous-groupes chargés de bonifier aussi bien les contenus des différentes parties du rapport que de formuler des recommandations ;
  • La restitution et l’adoption des conclusions des travaux des sous-groupes.

Les participants ont globalement apprécié et félicité les consultants pour la qualité du travail fourni malgré les difficultés rencontrées. Ils ont apprécié la forme du document, les analyses faites ainsi que les conclusions, propositions et recommandations formulées.

Ils ont néanmoins exprimé aussi des remarques, suggestions et constats qui doivent être pris en compte et intégrés dans le rapport final.

Un délai d’une semaine a été donné pour que les remarques écrites soient adressées aux consultants afin de leur permettre de procéder à la rédaction de la version finale qui doit être adressée aux pays avant la 33ème session ministérielle de la CONFEJES prévue du 4 au 5 mars 2011 à Ndjamena (Tchad).

A la fin, des travaux, le Secrétaire général a remercié les participants et exprimé sa satisfaction quant à la qualité des résultats obtenus.