3ème Session du Cadre de Concertation des Directeurs Généraux et Nationaux et des Présidents des Conseils Nationaux de Jeunesse des pays membres du G5 Sahel.

3ème Session du Cadre de Concertation des Directeurs Généraux et Nationaux et des Présidents des Conseils Nationaux de Jeunesse des pays membres du G5 Sahel.

Du 21 au 23 décembre 2020 s’est tenue à l’Hôtel Palm Beach de Ouagadougou, la 3ème Session du Cadre de Concertation des Directeurs Généraux et Nationaux et des Présidents des Conseils Nationaux de Jeunesse des pays membres du G5 Sahel sous le thème : « Jeunesse et promotion de la paix dans l’espace G5 Sahel : contribution de la jeunesse à la lutte contre la COVID-19 ». Cette session a enregistré la participation des Directeurs Généraux/Nationaux, des Présidents des Conseils Nationaux de la Jeunesse des pays membres du G5 Sahel à l’exception du Directeur de la Mauritanie, des membres du bureau de la Coordination des Conseils Nationaux de Jeunesse du G5 Sahel (CCNJ/G5 Sahel) ainsi que des représentants de la Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports de la francophonie (CONFEJES), du Centre pour le Dialogue Humanitaire (HD), du Ministère chargé de la Jeunesse du Burkina Faso.

La cérémonie d’ouverture a été marquée essentiellement par trois (3) allocutions à savoir le mot de bienvenue du Président du Conseil National de la Jeunesse du Burkina Faso, Monsieur Moumouni DIALLA, l’allocution du Directeur des Programmes Jeunesse chargé de l’intérim du Secrétariat Général de la CONFEJES, Monsieur Modibo TRAORE et le discours officiel d’ouverture de Monsieur Salifo TIEMTORE, Ministre de la Jeunesse et de la Promotion de l’Entrepreneuriat des Jeunes du Burkina Faso.

Cette cérémonie d’ouverture a été suivie de la remise des chèques par les personnalités présentes aux différents jeunes promoteurs, bénéficiaires du Programme de Promotion de l’Entrepreneuriat des Jeunes de la CONFEJES. La CONFEJES a également profité de cette opportunité pour remettre :

  • L’appui de deux millions de Fcfa dans le cadre de l’organisation du concours national en prélude au concours international de la meilleure entreprise de l’année 2020 ;
  • La contribution de la CONFEJES à la célébration des 20 ans du GTCF qui s’élève à 1.000.000 Fcfa.

Les communications pendant la durée des travaux ont porté sur plusieurs points parmi lesquels :

•        L’accessibilité à l’internet des jeunes du milieu rural ;

•        Le cout élevé de l’accès à l’internet en Afrique notamment dans les pays membres du G5 Sahel ;

•        La recrudescence de la covid-19 ;

•        Les méfaits liés aux contenus des informations diffusées par le numérique ;

•        La communication entre les jeunes de l’espace G5 Sahel ;

•        L’adoption de résolution concernant les différents textes de la Coordination des Conseils Nationaux de Jeunesse de l’espace G5 Sahel ;

•        La signature d’un partenariat entre la Coordination des Conseils Nationaux de Jeunesse des pays membres G5 Sahel et le Secrétariat exécutif du G5 Sahel ;

•        Les problèmes de communication entre le Secrétariat exécutif du G5 Sahel et la Coordination des Conseils Nationaux de Jeunesse des pays membres G5 Sahel ;

•        La capitalisation des activités des Conseils Nationaux de Jeunesse par la Coordination des Conseils Nationaux de Jeunesse des pays membres G5 Sahel ;

•        Le rôle de la Coordination des Conseils Nationaux de la Jeunesse des pays membres du G5 Sahel

Les participants ont proposé des actions pour le développement du numérique au profit des jeunes dans un contexte de covid-19 et d’insécurité, la prévention de l’extrémisme violent et la promotion de la paix, la contribution des jeunes du CNJ dans le cadre des élections apaisées. Plusieurs recommandations ci jointes ont été formulées, à l’endroit des Ministères en charge de la jeunesse du G5 Sahel, à l’endroit de la Coordination des CNJ du G5 Sahel, à l’endroit du Secrétariat Exécutif du G5 Sahel et à l’endroit de la CONFEJES.

Le Directeur des Programmes jeunesse chargé de l’intérim du Secrétariat général, Monsieur Modibo TRAORE, a exprimé toute sa reconnaissance, aux autorités du Burkina Faso, au CNJ, et au Directeurs Généraux et Nationaux de jeunesse, pour la tenue de la rencontre. Il a suggéré que le plan d’action présenté soit une base de travail au profit de la jeunesse du G5 sahel et a souhaité la mise en place d’un comité de suivi des recommandations qui ont été formulées.